Accueil

De la graine à la bouteille, la Ferme Véronique réalise, en culture biodynamique, ses eaux-de-vie et ses liqueurs aux plantes des Alpes. Le génépi aux trois variétés, jaune, gris et noir, constitue son produit phare. De génération en génération ses acteurs cultivent, en conscience, l'art d'oeuvrer dans la passion et l'excellence, aussi délicat que soit le défi à relever. La quintessence des spiritueux vraiment uniques proposés éclot de cette puissante alchimie.

La Ferme Véronique ou l’histoire d’une passion

La Ferme Véronique produit des plantes, eaux-de-vie et liqueurs. Le respect de la nature est son credo, la terre est sa passion. Sa célèbre liqueur de Génépi séduit les plus grands hôtels de luxe.

L’histoire commence dans une ferme des Alpes françaises… 

La Ferme Véronique est située à Serraval (Haute-Savoie), au cœur de la nature, à environ 7 km du parc naturel du Massif des Bauges, à l’alpage du "Praz du Feu". Bijou serti au cœur d’une nature verdoyante époustouflante, généreuse et préservée dans son écrin montagneux, là-haut l'on respire, au rythme des saisons, le précieux air pur des Alpes françaises.

La rénovation de la vieille bergerie en chalet d’alpage de construction traditionnelle traduit toute la passion et le respect d’antan du bâtisseur humble, mais vaillant devant l’ampleur titanesque de la tâche. L’ancienne source perdue mais non oubliée des mémoires des Anciens coule à nouveau et redonne vie à l’alpage.

Une passion entre terre et ciel

 

De son lien fort avec la terre, plus près du ciel, a germé un fabuleux projet d’existence : rendre vie aux recettes secrètes des Anciens de la Vallée en fabriquant des eaux-de-vie et liqueurs authentiques avant qu’elles ne se perdent dans l'oubli, et pour offrir les précieux arômes aux connaisseurs de par le monde.

Pour ce faire, une efficacité pluridisciplinaire est requise et le bâtisseur troque alors ses outils pour tour à tour emprunter ceux de jardinier, d’agriculteur, de fermier, de bûcheron… L’hiver, lorsque la nature goûte à un repos bien mérité et se régénère, sous son manteau neigeux immaculé, l’activité, elle aussi, s’effectue calfeutrée. Vient alors le temps de travailler le bois pour entretenir et rénover le matériel agricole. La nouvelle année débute dans les effluves de l’alambic qui distille les fruits qui donneront les irremplaçables eaux-de-vie et liqueurs en devenir.